blogit.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

cilcentrevillelepradet

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGIT

L'association des Pradétanes et Pradétans  du Centre Ville

L'association des Pradétanes et Pradétans du Centre Ville

Blog dans la catégorie :
Actualités

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

cilcentrevillelepradet

Le phénomène des pluies méditerranéennes intenses

 

 
 

Les régions de France les plus exposées à des pluies diluviennes pouvant apporter plus de 200 litres/m² ou plus (1 litre/m² = 1 mm d’eau) en une journée, se situent principalement en bordure de la Méditerranée ; même si le phénomène a déjà été observé sur d’autres départements de la moitié sud de la France. 200 litres/m², c’est environ le tiers de ce qui tombe en moyenne à Paris en un an ! Lorsque cette quantité tombe sur une large étendue, le volume d’eau précipité est énorme.
Ainsi, trois à six fois par an en moyenne, de violents systèmes orageux apportent des précipitations intenses sur les régions méditerranéennes, du Roussillon à la Provence, en passant par la vallée du Rhône. L’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures ou quelques jours.

 

Ces épisodes méditerranéens sont liés à des remontées d’air chaud, humide et instable en provenance de Méditerranée qui peuvent générer des orages violents, parfois stationnaires. Ils se produisent de façon privilégiée en automne, moment où la mer est la plus chaude, ce qui favorise une forte évaporation. Plus la température de la mer est élevée, plus les risques de cévenoles sont importants. L’arrivée d’air froid en altitude est également un élément concourant à l’intensification de la convection.

Le terme "cévenol" est souvent employé abusivement pour caractériser tout épisode apportant des pluies diluviennes sur les régions méridionales. Il est vrai que le massif des Cévennes est réputé pour l’intensité des épisodes qui l’affectent, mais de telles situations fortement pluvieuses frappent régulièrement tout l’arc méditerranéen et sont donc loin d’être exclusivement "cévenoles".

Le Président.

 

 

ETAT DE CATASTROPHE NATURELLE..

 

 

Un arrêté de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle est paru au Journal Officiel n°0254 du 31 octobre 2019

 

Arrêté du 30 octobre 2019 portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle (format pdf - 146.4 ko - 31/10/2019)

Communes reconnues en état de catastrophe naturelle :
Inondations et coulées de boue du 22 octobre 2019 au 23 octobre 2019 :
 
Communes de

  • Bandol,
  • Le Beausset,
  • Bras,
  • Brignoles,
  • Cabasse,
  • La Cadière-d’Azur,
  • Le Castellet ,
  • Gonfaron,
  • Ollioules,
  • Pourcieux,
  • Le Revest-les-Eaux,
  • Rians,
  • Saint-Maximin-la-Sainte-Baume,
  • Sanary-sur-Mer,
  • La Seyne-sur-Mer,
  • Six-Fours-les-Plages,
  • Toulon,
  • Tourves,
  • La Valette-du-Var,
  • Varages. 

Les assurés disposent d’un délai de 10 jours au maximum après publication de l’arrêté pour faire parvenir à leur compagnie d’assurance un état estimatif des dégâts ou de leurs pertes.

 
 

Avec la publication au Journal Officiel de l’arrêté interministériel reconnaissant l’état de catastrophe naturelle, l’assureur du propriétaire du bien peut engager l’indemnisation du bien détérioré (dans la limite des garanties souscrites, uniquement pour les biens couverts par le contrat "dommages aux biens").
Le Président.

 

PLUIE, INONDATION

 

 
  • Je m’informe et je reste à l’écoute des consignes des autorités dans les médias et sur les réseaux sociaux en suivant les comptes officiels ;
  • je ne prends pas ma voiture et je reporte mes déplacements ;
  • Je me soucie des personnes proches, de mes voisins et des personnes vulnérables ;
  • Je m’éloigne des cours d’eau et je ne stationne pas sur les berges ou sur les ponts ;
  • Je ne sors pas, je m’abrite dans un bâtiment et surtout pas sous un arbre pour éviter un risque de foudre ;
  • Je ne descends pas dans les sous-sols et je me réfugie en hauteur, en étage ;
  • Je ne m’engage ni en voiture ni à pied : pont submersible, gué, passage souterrain… Moins de 30 cm d’eau suffisent pour emporter une voiture ;
  • Je ne vais pas chercher mes enfants à l’école, ils sont en sécurité.

Le président

 

1er NOVEMBRE

 

 
La beauté de la mort, c'est la présence. Présence inexprimable des âmes aimées, souriant à nos yeux en larmes. L'être pleuré est disparu, non parti. Nous n'apercevons plus son doux visage ; nous nous sentons sous ses ailes. Les morts sont les invisibles, mais ils ne sont pas les absents. V.Hugo
Le Président.

 

07 Oct 2019 LE PRADET : Le Département démarre d’importants travaux, le lundi 14 octobre 2019

 

 
Le Département réalise l’aménagement du carrefour giratoire avec l’avenue Alain Le Léap sur la RD 559 au Pradet.

DÉBUT DES TRAVAUX LUNDI 14 OCTOBRE 2019 POUR UNE DURÉE PRÉVISIONNELLE DE 5 MOIS

Cette opération assurera la continuité du réaménagement de la RD559 en centre-ville, dans le cadre de l’opération « Coeur de ville » réalisée par la commune du Pradet.
Elle prévoit le réaménagement de l’avenue Alain Le Léap en amont du carrefour « Les Bastidons » jusqu’à l’intersection avec la RD 559.

Une opération sous maîtrise d’oeuvre départementale qui va permettre de :

– fluidifier la circulation dans le giratoire entre l’avenue Le Léap et la RD 559,
– améliorer la sécurité des usagers de la piste cyclable
– aménager définitivement le carrefour (aujourd’hui en aménagement provisoire) avec un élargissement plus important,
– réparer et pérenniser les infrastructures : la route et la piste cyclable,
– la mise en deux voies en entrée dans le giratoire sur l’itinéraire de transit afin de fluidifier et de réduire le trafic en centre-ville,
– l’aménagement sécurisé et adapté au trafic des véhicules (légers et transports en commun) du tourne à gauche en direction du quartier Berlioz et ce depuis l’avenue Le Léap,
– la mise aux normes d’accessibilité de deux quais de bus, bordures plus hautes et quais plus larges, pour les personnes à mobilité réduite,
– la mise en sécurité de tous les cheminements piétons ainsi que la sécurisation de la piste cyclable au droit du carrefour giratoire entre le tronçon le long de l’avenue Le Léap et celui en bordure de la RD 559,
– l’amélioration du réseau hydraulique,
– la reprise complète du réseau d’éclairage public.
 

Un investissement important pour le Département

Le Conseil départemental investit plus de 2 000 000 € dans la réalisation de ces travaux. La Métropole Toulon Provence Méditerranée participe au financement à hauteur de 50% HT.
La commune du Pradet réalisera les aménagements paysagers.

Travaux effectués par les entreprises

EUROVIA PACA Solliès-Pont – Terrassement – Assainissement
Chaussée
S.A.S MIDITRAÇAGE La Farlède – Signalisation verticale

Un chantier de 5 mois avec des restrictions de circulation

Le chantier démarrera le 14 octobre avec l’entreprise EUROVIA pour les travaux de terrassement, l’assainissement et la chaussée (les entreprises exécutant les travaux de signalisation verticale et d’éclairage public interviendront à l’avancée du chantier).
Afin de limiter au minimum la gène occasionnée, sur cette artère très fréquentée, un alternat manuel sera mis en place aux heures dites « de pointe », entre 7 h 30 et 9 h et à partir de 16 h 30.
L’alternat par feux tricolores fonctionnera le reste de la journée et sera toujours pré-signalé.

DÉBUT DES TRAVAUX :
14 octobre 2019
Durée prévisonnelle : 5 mois
Montant : 2 000 000 € TTC
Travaux financés par : le Département du Var et la Métropole Toulon Méditerranée

Pour les travaux d’assainissement, qui nécessitent des tranchées en traversées de chaussée, ils seront de préférence réalisés de nuit.
L’impact sur les lignes de bus du réseau Mistral sera très limité ;
les arrêts pour les bus scolaires sont maintenus. Les points d’arrêt seront donc ponctuellement déplacés mais toujours maintenus.
Pendant toute la durée du chantier la circulation des piétons est maintenue et totalement sécurisée.
Les travaux qui viennent d’être réalisés par le Département dans ce secteur, au droit de la rue Guiol, ont résolu un problème de sécurité important. En effet, ces travaux ont permis aux véhicules en provenance de l’est de la commune du Pradet de tourner à gauche et donc d’accéder au quartier et à la rue du Docteur Coulet sans passer par le centre ville.
Cet aménagement permettra également à certains usagers d’éviter le futur chantier pour accéder au centre du Pradet.

Les routes départementales, une compétence et une priorité pour le Département du Var

La priorité du Département du Var est d’avoir un réseau routier sûr, adapté au trafic et respectueux de l’environnement.
Au coeur de l’action économique et touristique, la route est un enjeu essentiel pour le var et les varois.
Le Département gère près de 2 900 km de routes qu’il entretient,
exploite et modernise afin de renforcer la sécurité des usagers et pérenniser le patrimoine routier.
Le patrimoine routier départemental est constitué d’un réseau
structuré, hierarchisé en fonction de son intérêt local, intercantonal
ou cyclable. Il est développé et entretenu par les agents départementaux
dont la priorité est la sécurité de tous les
usagers.
Chaque année, environ une vingtaine d’aménagements sont
créés par le Département pour moderniser et aménager son
réseau routier : giratoires, aménagements de carrefours, trottoirs…

À NOTER
– près de 2 900 km de routes départementales gérées par le Département
– près de 100 millions d’€ consacrés aux routes, réseaux et transports dont 38 millions investis chaque année pour les infrastructures routières
– 92 km de pistes cyclables aménagées sur le littoral
– 4 291 ponts, murs et tunnels vérifiés

Pour plus d’informations sur les conditions de circulation sur le réseau routier départemental, vous pouvez consulter le site du département : www.var.fr/routes/infos-routes

L
e Président

 

Minibluff the card game

Hotels