blogit.fr: Blog multimédia 100% facile et gratuit

cilcentrevillelepradet

Blog multimédia 100% facile et gratuit

 

BLOGIT

L'association des Pradétanes et Pradétans  du Centre Ville

L'association des Pradétanes et Pradétans du Centre Ville

Blog dans la catégorie :
Actualités

 

Statistiques

 




Signaler un contenu illicite

 

cilcentrevillelepradet

CHANGEMENTS DE FREQUENCES DE LA TNT

 

 

Changements de fréquences de la TNT

A partir du 21 novembre, et sur décision du gouvernement, les fréquences de la TNT vont être réaménagées. Le but : libérer des fréquences pour favoriser la connectivité des territoires en très haut débit mobile.
 

Qui est concerné ?

Les téléspectateurs recevant la télévision par antenne râteau, qu'elle soit individuelle (maison) ou collective (immeuble). 

Les foyers recevant la télévision par un autre mode de réception (ADSL, fibre optique, satellite, câble) ne devraient pas être concernés. Mais si ces personnes relèvent des dysfonctionnements à partir de cette date, elles devront contacter directement leur fournisseur d'accès afin de connaître la marche à suivre pour retrouver une bonne réception.

Le changement des fréquences est prévu dans la nuit du 20 au 21 novembre 2017

Que faut-il faire ?

AVANT LE 21 NOVEMBRE 2017

Pour le téléspectateur qui réside en habitat collectif et reçoit la télévision par une antenne râteau collective

Il doit s'assurer, en amont des changements de fréquence de la TNT du 21 novembre, que son syndic a bien fait intervenir un professionnel pour réaliser des travaux sur l'antenne collective. En effet, celle-ci doit être adaptée au nouveau plan de fréquences.

Si tel n'est pas le cas, les résidents de l'immeuble risqueraient de perdre des chaînes après cette date.

LE 21 NOVEMBRE 2017

 

Pour le téléspectateur recevant la télévision par une antenne râteau, qu'il habite en immeuble ou en maison individuelle, il faudra effectuer une recherche et mémorisation des chaînes, s'il constate une perte de certaines chaînes de la TNT.

Cette opération est très simple à réaliser, à partir de la télécommande du téléviseur et/ou de l'adaptateur TNT. Elle permet de récupérer l'intégralité des chaînes de télévision suite aux changements de fréquences.

Cette recherche des chaînes est à réaliser sur l'ensemble des postes de la maison reliés à une antenne râteau.

APRÈS LE 21 NOVEMBRE.

 Si des problèmes de réception persistent :

  • Consultez régulièrement le site www.recevoirlatnt.fr : toutes les informations sur les opérations de changements de fréquences y seront signalées.
  • Contactez un antenniste : il pourra trouver l'origine des perturbations et s'il est nécessaire d'intervenir sur votre antenne, vous permettre d'initier une demande d'aide à la réception (Cliquez ici pour demander une aide)
  • Appelez le centre d’appel de l’ANFR  au 0970 818 818 (appel non surtaxé) .

 

SAUVER UN PIN CENTENAIRE.

 

Var Matin le 30 septembre  2017. Var Matin le 30 septembre  2017

 

En quelques jours, une pétition a recueilli plus de 3.000 signatures dans toute la France, mais surtout de Pradétans, pour sauver un pin centenaire. Les signataires estiment que cet arbre appartient à leur patrimoine

"Ils veulent couper le pin parasol de la 1re DFL ? Dans le jardin de Monsieur Lusson, le vétérinaire? Non, ce n'est pas possible. Mais il est au moins centenaire ce pin ! Il fait partie de ma vie. Demain, je signe la pétition et je la ferai circuler aussi !"

Le lendemain, Louis Imbert, membre de la très érudite Académie du Var, a ajouté sa signature à des milliers d'autres sur la pétition qui invite à sauver cet arbre, menacé par un projet immobilier. Elle a été lancée discrètement le 18 septembre par Dominique Lusson, propriétaire de ce pin parasol d'un âge canonique, qu'évoque son tronc d'une circonférence de 2,70 mètres.

"IL FAIT PARTIE DU PATRIMOINE"

Le problème, c'est qu'en cent ou cent cinquante ans, cet arbre majestueux, qui a grimpé à une vingtaine de mètres d'altitude, a laissé son houppier prendre ses aises dans le ciel. Jusque-là, la maison voisine de celle de M. Lusson lui cédait bien volontiers cet espace aérien, mais ce ne sera plus le cas si elle est rasée pour laisser la place à un immeuble de trois étages, comme ceux qui ont poussé le long de l'avenue de la 1re DFL. Couper les branches musclées qui débordent de l'autre côté de la clôture le déséquilibrerait et le fragiliserait. « Un simple élagage est impossible. Je n'aurai donc pas d'autre solution que de le faire abattre »regrette le vétérinaire, qui tente de faire classer ce pin depuis sept ans, auprès de la municipalité. Lui éviter la guillotine, c'est le sens de la pétition qui demande à la fois son classement et que « le permis de construire soit modulé afin de le conserver ».

Jamais Dominique Lusson n'aurait imaginé le succès qu'elle remporte. « Certes, ce pin parasol est situé sur un terrain privé, mais il fait partie du patrimoine végétal de la commune », estime le Pradétan William Lévy, bientôt 76 ans. Comme beaucoup d'autres, il appelle tous azimuts à signer le texte. Si bien que la pétition a été postée sur Change.org par Magali Azoulay, une habituée du Pradet, vivant à Clermont-Ferrand. En une semaine, plus de 2 500 signatures ont été recueillies sur la toile, qui s'ajoutent aux centaines glanées par les Pradétans.

"CLASSER L'ARBRE N'EST PAS IMPOSSIBLE"

Selon Christian Garnier, premier adjoint au maire chargé de l'aménagement du territoire, un compromis de vente de la parcelle adjacente a été signé cet été, mais aucun permis n'a été déposé à ce jour. Il ne réfute cependant pas le projet d'un immeuble. « Si le permis était déposé maintenant, ajoute-t-il, il pourrait faire l'objet d'un sursis à statuer, le temps que le nouveau Plan local d'urbanisme soit arrêté, d'ici la fin décembre. Ce qui ne signifie pas que les droits à bâtir sur la parcelle seront supprimés. Par contre, il n'est pas impossible de protéger ce pin. »

Une course contre la montre est engagée pour le sauver. Et pour l'instant la pétition, très relayée par les Pradétans, est en pole position.

 
 

 

 

 

UN CONSERVATOIRE QUI FAIT PARLER ET AGIR.

 

Pétition en ligne Var Matin le 2 octobre 2017 Var Matin le  2 octobre 2017. avis d'enquête publique

Pétition en ligne
Pétition en ligne 


Pour pouvoir démolir certains bâtiments de l'Ecole Jean Jaurès et construire le conservatoire, la mairie doit modifier le PLU qui protège actuellement la parcelle, classée au patrimoine communal. Pour ce faire, elle est dans l’obligation de procéder à une enquête publique auprès des Pradetans, cette enquête publique est actuellement signalée au Pradet par des affiches jaunes.

Pour empêcher que la mairie puisse faire « sauter » cette protection, il est nécessaire que le plus grand nombre de Pradetans se mobilise pour montrer au commissaire enquêteur l'attachement que nous avons à ce patrimoine communal et pour que cette parcelle reste protégée comme elle l’est actuellement.

Comme vous le verrez dans le fichier joint, l'enquête publique va s'étaler sur un mois, du 2 octobre au 3 novembre 2017. Pendant ce délai, un registre sera disponible à la mairie, afin d'y consigner toutes les interventions que des personnes souhaiteront y mettre. Dans le même temps, le commissaire enquêteur sera présent sur place à cinq reprises :
Lundi 2 octobre de 8h30 à 12h
Mardi 10 octobre de 13h30 à 17h
Mercredi 18 octobre de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h
Jeudi 26 octobre de 8h30 à 12h
Vendredi 3 novembre de 13h30 à 17h

Nous comptons sur vous pour aller renseigner ce registre et mobiliser également les personnes autour de vous. Encore une fois, nous ne sommes pas contre la présence d'une antenne du conservatoire de musique sur la commune, mais pas dans les locaux de l'ex école Jean Jaurès, où le projet proposé est démesuré par son architecture pas trés provençal, la circulation et le stationnement.. L’implantation du conservatoire à la cave vinicole serait un choix au combien plus censé, vous en avez tous témoigné.

Le collectif des riverains, l’association des amis de l’Ecole Jean Jaurès et le CIL du Centre-Ville.
 
​Pétition en ligne: change.org/p/ncejj

 

1er PLUIE DE SEPTEMBRE, L EAU MONTE RAPIDEMENT

 

Rue Jean Moulin Rue Alphonse Laveran Rue Maréchal Lyautey Avenue Le Leap Intersection rue Clément Maillot, rue Marechal Lyautey

Rue Jean Moulin
Rue Jean Moulin 
Attention, forte montée d'eau dans les rue Marechal Lyautey, Clément Maillot, Alphonse Laveran, ainsi que l'Avenue du Leap et Avenue Jean Moulin.
En une heure de pluies , les ruissellements d'eau rendent la circulation difficile dans ce secteur.
Soyez prudent.
Le Président.

 

CASSE PAS LES OREILLES DE TES VOISINS, SOIS UN BON CITOYEN!

 

 
​La Police rapelle que le bruit est une source de nuisances régulières, notamment pendant la période estivale, puisque certains riverains dorment l'été les fenêtres ouvertes.

la circulations des deux roues motorisés doivent être conforme aux normes. Tous cyclomoteurs ou motos ne disposant pas d'un système d'échappement adapté ou conforme à la législation pourra faire l'objet d'une contravention forfaitaire d'un montant de ​ 90 euros​, prévu et réprimée par l'article R-318-3 Du Code de la route, cas 4 bis et également d'une immobilisation du véhicule en infraction.

​Les tapages nocturnes et les rassemblements bruyants même diurnes sont réprimés par l'article R 623-2 du code pénal et l'article R1337-7 du code de la santé publique. Les contraventions aux dits articles sont d'un montant de 68 à 450 euros.

​En vue de la quiétude de tous les habitants, les services de la police porteront une attention particulière aux nuisances en centre ville. Aussi, ils en appellent à la responsabilité de chacun pour que les vacances d'été se déroulent dans les meilleurs conditions et dans un respect mutuel.

​je crois d'un bon citoyen de préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent...

​Le Président.

 

Minibluff the card game

Hotels